Jacqueline

P104076812 avril. Rencontre avec Jacqueline Bir. Hier soir, j’ai eu peur qu’elle annule. C’est la seule date qu’on avait pu trouver et j’étais sûre que c’était maintenant ou jamais. Pour revenir dans un lieu chargé de mémoire, il y a, dans certains cas, un immense pas à franchir. Prendre le risque du vertige. Je sens parfois de grosses réticences. Je comprends. Mais je sens aussi une envie (une nécessité?) de le faire. Quel interêt? J’insiste. On ne revient pas sur les pas d’une seule personne mais sur une multitude de pas qui se sont croisés à cet endroit précis. Et Jacqueline Bir est là. Elle est venue malgré cette hésitation que j’avais bien sentie. Comme Claudine Charles, elle est très sensible au lieu et à toutes les voix qui suintent des murs. Elle évoque l’ouverture du lieu et la bizarrerie d’Henri Ronse.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s