19 juin

P104076019 juin. Flash-back. Au téléphone avec Jean-Michel Vovk devant la prison de Saint-Gilles. Je suis étonnée du calme sur cette place arrondie, entourée d’arbres. Nous parlons d’Henri Ronse et de cette période où Jean-Michel a beaucoup travaillé avec lui. Il me communique son enthousiasme. J’ai l’impression qu’Henri Ronse est juste à côté, derrière les murs de la prison, et qu’il va sortir d’ici quelques jours. Tout ça n’aura été qu’une immense rigolade. Je me rends compte que je ne parviens pas à imaginer Henri Ronse en position de faiblesse. Difficile de concevoir que son arrestation et l’exil qui a suivi aient pu être un réel cauchemar. On dirait un roman.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s